Voici le  programme des rencontres à la librairie : il évoluera certainement puisque nous finalisons encore quelques dates, en cette rentrée 2012 que nous vous souhaitons belle, heureuse, pleine de découvertes et de – bonnes – surprises, dans tous les domaines.

Venez aussi découvrir les changements à la librairie, nous avons profité de l’été pour redisposer les rayons : presque tout a changé et nous pourrons vous aider à retrouver vos marques dans ce nouvel espace puisque nous réussissons maintenant à nous repérer !

Amitiés de l’équipe !

« Halte là, halte-là, haaalte-là !!! Les passagers sont là ! »

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/1_montazami.jpgVendredi 21 septembre à 19h

Yassaman Montazami

pour son premier roman

Le meilleur des jours

avec son éditrice Sabine Wespieser

Ce magnifique premier roman où se mêlent humour et tendresse propose le portrait tout en grâce de Behrouz, le propre père de Yassaman Montazami, un homme fantasque d’origine iranienne, éternel étudiant fasciné par l’oeuvre de Karl Marx et la bonne chère. L’auteure construit avec maîtrise cette belle évocation haute en couleurs, où son « personnage » est en permanence confronté à la réalité historique iranienne des années 80, sans jamais se départir de son idéal, et pour qui la vie ne fut jamais vraiment sérieuse.
« Karl Marx et mon père avaient un point commun : ils ne travaillèrent jamais pour gagner leur vie. […] Les vrais révolutionnaires ne travaillent pas, affirmait mon père. Cet état de fait lui paraissait logique : on ne pouvait œuvrer à l’abolition du salariat et être salarié – c’était incompatible. » Yassaman Montazami

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/2_georges.jpgSamedi 22 septembre à 11h 

« Georges » n° Machine à Laver !

accompagné d’une dédicace de

Marie Novion

– Georges avec nous ! …
– Mais qui est Georges ?

C’est un magazine décalé et exigeant, le « petit – petit – petit magazine » – lyonnais ! – qui stimule la curiosité et revisite les traitements traditionnels des magazines pour enfants, ni trop petits ni trop grands… mais pas qu’eux ! Nous aussi, les grands intéressés par le graphisme et l’illustration, on adore Georges !
Et surtout grâce aux univers sensibles des illustrateurs et un second degré subtil et formidable. Trimestriel, en trois parties, HISTOIRE, JEUX et BRIC À BRAC, pas cher (6€), venez rencontrer Marie Novion en dédicace à la librairie à l’occasion de la sortie du nouveau numéro de « Georges » : Machine à Laver !
Alors roulements de tambour pour Octave et son petit pantalon, le détective Panpi, la lessive pour couleurs moches, la famille en linge sale, le goûter chez Simone, le vampire dans la laverie automatique, les 4 saisons en breton ou encore la recette des rochoco-coco?!!!

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/3_foschini.jpg
Mardi 25 septembre à 19h
 
Lorenza Foschini

pour son livre

Le manteau de Proust 
(Quai Voltaire)

avec son éditrice Alice Déon

Sortez couvert, lisez couvert, mangez des biscottes ou des tartines beurrées en toutes circonstances et sérénité grâce au « manteau de Proust », le délicieux hommage de Lorenza Foschini en forme d’enquête autour de l’immense écrivain et de ses objets personnels, mais aussi de la figure moins connue d’un amateur excentrique, collectionneur devant l’Éternel : Jacques Guérin, accompagné de photos inédites et émouvantes. Un véritable tourbillon de plusieurs vies, de Luchino Visconti au musée Carnavalet en passant par un mystérieux brocanteur, tout est là pour nous faire sourire et rêver en compagnie de Marcel, Jacques et Lorenza !

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/4_carlson.jpgJeudi 27 septembre à 19h

Ron Carlson

pour son nouveau roman

Cinq ciels

avec Oliver Gallmeister – l’éditeur himself ! – dans le rôle du traducteur simultané

Nous avions aimé « Le Signal », son premier roman traduit en français, mêlant habilement amour finissant, suspense et angoisse, sur fond des grands espaces du Wyoming, et qui sort actuellement en collection de poche. Ron Carlson nous présente maintenant « Cinq ciels », où le lecteur suit au fil du livre l’évolution des « failles intérieures » de trois hommes qui réalisent une étrange construction sur une « faille naturelle » au cœur des Rocheuses. Cet intrigant et grandiose chantier mènera chacun des protagonistes au bout de ses obsessions, grâce à l’éclosion de la parole, petit à petit, et (peut-être) à l’esquisse d’une libération ? Mais nous ne révélerons rien du dénouement de ce magnifique roman, à l’écriture toute en retenue, subtilement dosée, lyrique et envoûtante !

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/5_deville.jpgJeudi 4 octobre à 19h
 
Patrick Deville

pour son nouveau roman

Peste et choléra
(Seuil)

Patrick Deville présente dans son nouveau roman le destin hors norme d’Alexandre Yersin, grand scientifique découvreur du bacille de la peste et membre de la toute première équipe de Louis Pasteur, touche à tout de génie, de 1887 à 1943 ! Comment décrire en peu de mots cette fresque passionnante et littérairement accomplie, où le lecteur s’émerveille page après page d’une vie emplie de voyages extraordinaires, de découvertes et d’appétit incessant de connaissance ? De la France au Vietnam, et sans nommer tous les pays visités, l’activité de Yersin ne se départit jamais du désir de mieux connaître le monde et ses merveilles sous toutes ses formes ! Une vie rythmée par ses communications à l’Institut Pasteur, où ses archives sont conservées et sur lesquelles Patrick Deville a pu travailler, ce génial curieux enchante le lecteur : un des meilleurs livres de cette rentrée littéraire !

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/6_deck.jpgMardi 16 octobre à 19h
 
Julia Deck

pour son premier roman

Viviane Elisabeth Fauville
(Minuit)

Cet intrigant et magnifique premier roman présente la dérive d’une femme fragmentée, fracturée, qui vient d’assassiner son psychanalyste après une remarque désobligeante…
Abandonnée par son mari alors qu’elle vient d’accoucher, « clivée » également dans sa vie professionnelle, toutes les valeurs de cette femme « de bonne condition » volent en éclats, tout comme sa vie. Cette errance dans Paris, cette déroute aux accents d’une belle topologie poétique des rues et des stations de métro, dresse ainsi les « stations » d’Elisabeth toutes en scansions rapides et heurtées. Epure et acuité sont les fondations discrètes de ce roman où ne surnage que « l’os » des affects et des situations. Viviane Elisabeth Fauville, remarquable personnage d’un roman dont on ne saisit que la partie émergée et vacillante, pose des questionnements subtils au lecteur. Est-elle un « électron libre » soumis à des forces contradictoires ? Est-elle plongée dans une histoire intrigante et noire, au-delà d’une analogie facile avec la littérature policière ? De nombreuses autres pistes et questions se présentent aux lecteurs de Julia Deck qui fait ainsi une admirable entrée en littérature.

https://librairiepassages.files.wordpress.com/2012/09/7_bordes.jpgMardi 23 octobre à 19h

Lucile Bordes

pour son premier roman

Je suis la marquise de Carabas
(Liana Lévi)

Approchez, approchez ! Le spectacle va bientôt commencer !

En 120 pages magnifiquement proportionnées, tout est là : la saga prenante d’une troupe de marionnettistes ambulants dans la dernière partie du XIXème siècle et le début du XXème, fascinant un jeune homme qui laissera tout derrière lui pour partager leur destin, jusqu’à la sédentarisation de la famille dans la région stéphanoise pour tenir une salle de cinéma… Mais ne dévoilons pas trop les ressorts de ce beau roman, nous préférons vous laisser partager notre plaisir, notre émerveillement de cette histoire qui touche l’auteure de très très près… Laissez-vous enchanter, comme nous, par les belles marionnettes de la famille de Lucile Bordes, merveilleux saltimbanques du XIXème siècle. Que du bonheur !

Il est plus prudent de réserver ! 04 72 56 34 84 ou mail
Publicités